Accueil

Alors que l’articulation ville-hôpital est essentielle à la bonne continuité des soins, les échanges entre l’institution hospitalière et les soins primaires restent encore fragiles et parfois compliqués. Actuellement en France, les débats portent beaucoup sur les enjeux d’une bonne communication et coordination des soins entre la ville et l’hôpital, mais peu interrogent les apports d’une recherche conjointe.

Pourtant, la recherche est un élément moteur de l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins. La recherche médicale s’est historiquement concentrée à l’hôpital à travers les hôpitaux universitaires mais le développement de recherche en soins primaires est resté à la marge en France, à la différence des Pays-Bas et des pays anglo-saxons (Health Service Research).

Cette recherche en soins primaires porte sur les problèmes de santé rencontrés en première ligne. Elle développe un caractère interdisciplinaire englobant recherche clinique, épidémiologie et sciences humaines et sociales. Alors que la médecine fondée sur les preuves a fini par s’imposer, il semble essentiel de favoriser une recherche dirigée vers l’amélioration des pratiques médicales ambulatoires avec la participation active des acteurs médicaux et paramédicaux et des patients. Les échanges entre la ville, l’hôpital et les équipes de recherche sont encore à leurs prémices mais sont voués à se développer pour assurer une meilleure prise en charge des patients sur l’ensemble du territoire.

A travers ce séminaire nous proposons un regard interdisciplinaire sur les questions de recherche en santé et à cet égard les liens possibles entre les structures de recherche, la médecine de ville et l’hôpital.

L’équipe organisatrice

Mathilde Apelle, Lucie Michel, Julien Riou, Marion Taine, et Diane de Terline

Publicités